Image1 QR Code jalon D
 
 
Image2 QR Code jalon D 
Cliquez sur le lien pour écouter
 

 

La maxime de Lucas

Dans sa théorie de « l'amendement de l'enfant par la terre et de la terre par l'enfant », Charles Lucas définit l'utilité sociale, non-seulement de réprimer chez l'enfant, le jeune délinquant, mais encore de l'empêcher de le devenir. Il insiste ainsi sur la nécessité de la prévention car il ne faut pas faire l'injure à l'enfant trouvé ou orphelin, auquel on n'a rien à reprocher, de l'assimiler au jeune délinquant. Pour obtenir ce résultat, les uns prônent une éducation à faire et pour les autres une éducation à refaire, par l'action d'une discipline répressive et réformatrice. Mais pour ces deux éducations le régime agricole est considéré, sans nul doute, le meilleur. L'amendement de l'enfant par la terre dont le but primitif et essentiel de la colonie pénitentiaire est celui d'accroître la moralité du pays par la diminution des récidives parmi les jeunes délinquants. Il faut nécessairement deux autres objectifs pour réaliser l'amendement de la terre par l'enfant. Le premier est d'augmenter la richesse agricole du pays par le défrichement des terres incultes et fertilisables. Le second est surtout celui de procurer au fondateur, la légitime rémunération à recueillir de sa fondation, sans attendre du bénéfice à retirer de l'allocation du prix de journée par l'État, mais créer de la plus-value du sol défriché et cultivé.